Un spectacle de Thomas Gaubiac
 
Jeu : Catherine Depont et Thomas Lonchampt
  
Collaboration artistique Florence Lecci
Chorégraphies en cours
Scénographie/Costumes  Malika Chauveau
Lumières Nicolas Simonin
Sons en cours
Régie générale Julien Pulicani
 
Administration Cécile Pennetier – Un je ne sais quoi

Durée estimée
: 1h00

Production  Rosa M 
 
Soutiens en 2018 : Conseil Départemental d’Eure-et-Loir ; 
Aide à la Résidence/DRAC Centre Val-de-Loire

Soutiens en 2019 : (en coursConseil Départemental d’Eure-et-Loir ; 
Parcourt de Production Solidaire/Région Centre-Val de Loire ; Ville de Chartres

Coproductions : (en cours
Théâtre de Chartres, Dieppe Scène Nationale,
EPCC Issoudun/Centre Culturel Albert Camus, 
Théâtre de la Tête Noire scène conventionnée pour les écritures contemporaines
 
Diffusion : (en cours
Théâtre de Chartres (28), Théâtre de la Tête Noire - Saran (45),
EPPCC Issoudun (36), 
Dieppe Scène Nationale (76),
La Halle aux grains/Scène Nationale - Blois (41)
en co-réalisation avec L’Hectare - Vendôme (41) 

Lectures du projet
 : 

EPCCI Issoudun (36) 
Studio Théâtre du Lycée polyvalent Balzac d'Alembert (rue de la Limoise)
le 21 septembre 2018 à 14h00 
Théâtre Nicolas Peskine - Scène Nationale de Blois (41) 
le 28 septembre 2018 à 18h
Théâtre Olympia/CDN de Tours (37) 
le 10 octobre 2018 à 15h 
Espace Malraux/Joué-Lès-Tours (37) 
le 6 novembre 2018 à 15h45
CDN d’Orléans (45) 
le 14 novembre 2018 à 18h
Théâtre de Chartres (28)  
le 9 mars 2019 à 11h  


Création automne 2020 au Théâtre de  Chartres
Il était une fois, 
une grosse dame qui vivait seule et ne sentait pas bon. 
Une infinie tristesse s’était emparée d’elle. 
(Sur son visage
on pouvait lire les chagrins qui l’avaient fêlée au cours de la vie).
 
Comme elle était la risée des enfants et des gens, 
elle vivait recluse dans sa petite maison 
et ne sortait plus. 
Ses journées se répétaient, inlassablement.
 Rien ne semblait plus lui faire plaisir. 
Elle attendait seulement que la nuit vienne et que la vie finisse enfin.
Un jour, 
un garçon timide vint sonner à sa porte. 
On ne sait pas pourquoi.
Il vint puis revint puis revint encore.